Revue de Presse sur la ville : décembre 2012 et janvier 2013

En ce début d’année, un certain nombre d’initiatives et d’évènements liés à la ville ont d’ores et déjà été identifiés. Cette nouvelle livraison de la revue de presse du pôle « ville et développement durable » du CEDEJ fait état des informations les plus importantes parues entre décembre 2012 et janvier 2013. N’hésitez pas à nous envoyer vos suggestions et commentaires afin d’améliorer nos prochaines éditions.

 

Actualité urbaine

 

La presse égyptienne fait le portrait du nouveau ministre de l’environnement, Khaled Abdel Aal, dont la nomination est considérée comme prometteuse, ce dernier ayant travaillé à l’Institut National d’Aménagement (GOPP). Il est expert en gestion et en réduction de contamination des déchets, une question préoccupante en Égypte. Au chapitre des nominations, un nouveau conseil d’administration de l’ISDF (l’agence pour la réhabilitation des quartiers informels) a été désigné par le Premier Ministre Qandil en janvier 2013.

 

Des nouvelles plus tragiques ont touché le secteur des transports. Un reportage réalisé récemment porte à 142 en moyenne le nombre d’accidents ferroviaires annuels en Egypte. Après le dernier accident de train survenu à Badrashin, ayant causé 19 morts, le gouvernement a annoncé une initiative pour remettre à neuf le réseau de voies ferrées. Il s’agit, cependant, d’une dynamique de promesses qui se répète après chaque accident, et ceux qui doutent de la capacité du gouvernement à faire face à la vétusté du réseau sont nombreux. La presse a également relaté un certain nombre d’accidents touchant l’autre grand moyen de transport en commun, les micro-bus (14 morts à Assyut), qui viennent concurrencer le service public, tout en en palliant les lacunes.

A ce sujet, le parti d’Abou El Foutouh projette de créer une flotte de « micro-bus entièrement réservés aux femmes », afin de lutter contre le harcèlement, ce qui a suscité diverses réactions.

 

Droit de suite

 

Un certain nombre de sujets abordés dans la précédente édition de la revue de presse sont à nouveau apparus dans les médias. A Alexandrie, l’effondrement d’un grand immeuble a causé de nombreuses victimes, relançant le débat sur les responsabilités du gouvernement en matière de sécurité foncière et résidentielle (les habitants de l’immeuble avaient averti les autorités locales des risques associés aux inondations qui fragilisaient les fondations de l’immeuble).

Renvoyant à un autre conflit de longue durée, les résidents de l’île de Qursaya et quelques activistes ont manifesté en janvier pour s’élever contre le procès militaire infligé à certains habitants de l’île emprisonnés depuis novembre 2012, date des confrontations qui les ont opposés aux forces de sécurité. En réponse, l’armée a déclaré qu’elle « ne renoncerait pas à un mètre carré de terrain » qu’elle affirme posséder, en rappelant la position stratégique de l’île de Qurseya dans le cadre de la défense éventuelle de la ville du Caire. L’armée a également publié les copies des titres de propriété qui prouvent la légalité de ses revendications.

 

Crise du logement et de l’espace public

 

Al-Ahram publie un article sur la crise du logement dans les quartiers informels, mentionnant par ailleurs l’action des organisations internationales et de la société civile pour y faire face.

Dans le journal en ligne Jadaliyya, Maha Abdelrahman critique la politique visant à « nettoyer » les espaces publics en chassant les marchands ambulants, dont le nombre aurait augmenté depuis la révolution.

Enfin, le magazine Time analyse la logique et les résultats des blocages des rues du centre-ville du Caire par la construction de nouveaux murs et barricades.

 

Web-communication gouvernementale

 

Après avoir recensé un certain nombre de blogs urbains émanant de la société civile dans notre dernière livraison, nous proposons cette fois, en guise de contrepoint, une revue des sites internet créés par les organisations gouvernementales impliquées dans la gestion urbaine.

 

Tout d’abord, le GOPP (General Organization for Physical Planning), institution du Ministère de Logement en charge de l’aménagement du territoire, alimente régulièrement son site web (en arabe). Certains sujets sont bien couverts, tels que les objectifs généraux, projets, partenariats, etc. On y trouve aussi de nombreux documents PDF et PPT comportant parfois des cartes et des informations non disponibles ailleurs. Cependant, une grande partie des données est obsolète ou peu claire (l’article le plus récent de la catégorie « infos » a été publié en septembre). De plus, le site ne présente aucune information sur le Master Plan ‘Cairo 2050’ (le schéma directeur pour la capitale égyptienne développé par le GOPP avant la révolution, dont la réalisation est aujourd’hui largement remise en question), ni sur d’autres projets et documents d’urbanisme, alors que l’ONG Remal a récemment publié un schéma directeur alternatif : Egypt 712.

 

Le site de l’Observatoire Urbain National est quant à lui plus précis. Sous la tutelle du GOPP, l’Observatoire urbain national présente ici ses deux principales missions : la production d’indicateurs sur le développement urbain dans les 7 « capitales régionales » d’Égypte et la conception d’un système d’évaluation des politiques d’aménagement du territoire. Le site présente un nombre important de rapports sur les projets en cours et réalisés (souvent élaborés avec des bailleurs internationaux), des analyses des différents indicateurs présentés, ainsi qu’une liste de cartes dotées de données urbaines (voir, par exemple, les cartes d’Alexandrie).

 

Le site de l’ISDF, en arabe, fournit des renseignements utiles sur le travail de cette agence pour la réhabilitation des quartiers informels – partenariats, rapports sur des zones spécifiques, conférences – ainsi qu’une rubrique sur l’actualité, qui contient des articles de presse et plusieurs vidéos.

 

Parmi les sites des autres institutions officielles importantes, nous retenons également celui du HBRC (le centre de recherche sur l’habitat et la construction du Ministère du Logement), qui présente des informations plutôt générales, sans section d’actualité, mais avec certaines informations sur les séminaires de formation proposés par les experts et chercheurs du centre. Le site du Gouvernorat du Caire, en arabe, manque quant à lui cruellement d’informations précises et n’est pas actualisé, tandis que la section « statistiques et indicateurs » n’aboutit à aucun lien. Enfin, le site de l’Autorité pour les nouvelles communautés urbaines, organisme responsable des villes nouvelles en Égypte, présente quelques informations sur le logement disponible dans les villes nouvelles, mais n’est pas actualisé et ne donne aucune information sur les prix et les façons d’y accéder.

 

Enfin, le Ministère de Logement possède son propre site internet. Celui-ci présente principalement l’agenda du Ministre Tarek Wafiq, ainsi que des offres d’investissement pour les agents immobiliers.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *