Traduction d’un tract de la jamâ’at « les soldats de l’islam » (jund al-islam) daté du 11 septembre 2013/6 dhu’ al-qu’dat 1434

« Revendication de la razzia en réponse à l’agression [commise] contre les musulmans à Râbi’a et au Sinaï »
Communiqué de revendication des deux opérations suicides commises contre les repaires des milices d’al-Sissi à Rafah l’égyptienne – razzia en en réponse à l’agression [commise] contre les musulmans à Râbi’a et au Sinaï
Gloire à Dieu, seigneur des mondes, bénédiction et salut à l’homme qui sourit et au combattant indomptable [l’expression arabe al-dahûk al-qattal est tirée d’un hadîth non confirmé dans lequel il est prêté au Prophète l’expression suivante : « je suis l’homme qui sourit et le combattant indomptable ». Cette épithète, inhabituelle en islam, a été répandue par les milieux jihadistes. Mohammed Bouyeri l’a utilisée dans la lettre justifiant l’assassinat du cinéaste hollandais Théo Van Gogh le 2 novembre 2004 ; de même, elle figure dans la revendication des attentats de Londres du 7 juillet 2005 ainsi que dans les vidéos des jihadistes en Irak à la même période], à sa famille et tous ses compagnons.
« Allah a dit : « le Mois sacré pour le mois sacré ! Le talion s’applique à toutes choses sacrées. Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale. Et craignez Allah. Et sachez qu’Allah est avec les pieux » (verset 194, sourate al-‘Umran) [l’auteur du tract commet une erreur : il s’agit dans le Coran du verset 194 de la sourate al-Baqara).
Tout le monde a été témoin des massacres monstrueux commis par la bande criminelle représentée par les milices d’al-Sissi, les traîtres de l’armée égyptienne, qui ont vendu leur religion et leur conscience à bas prix. La vraie nature de ces traîtres s’est révélée au grand jour quand ils ont engagé une guerre contre l’islam et les musulmans. Celle-ci a pris pour cible des musulmans désarmés ; [elle a entraîné] la destruction des mosquées, les cadavres calcinés, des pries de guerre comme la saisie des biens des opposants en guise de butin. Ces crimes et ces massacres ont eu lieu dans l’indifférence des médias, et ils se poursuivent au moment même de l’écriture de ce tract. Le dernier des ces agissements a pris la forme d’une campagne militaire opérée conjointement avec les avions de l’ennemi juif à l’encontre de la population civile du Sinaï pour garantir la frontière des juifs. Les biens et les maisons de cette population ont été brulés. Un homme a été tué par un snipper alors qu’il venait de faire sa prière du fajr et qu’il sortait de la mosquée. Une vieille femme a également été tuée à l’intérieur de sa maison dans l’un des villages d’al-Cheikh Zweïd. Plusieurs mosquées ont été visées, certaines ont été complètement détruites, parallèlement à l’expulsion des habitants de la ville de Rafah l’égyptienne [partie égyptienne de la ville] qui ont été chassés de leurs maisons. Ces maisons ont été bombardées pour fournir une zone tampon au service de leurs maîtres juifs et assiéger les musulmans à Gaza pour le compte des juifs. C’est pour cela qu’il était nécessaire que vos frères de la jamâ’at de Jund al-islam/ « soldats de l’islam » répliquent rapidement à ces crimes. Deux grands sites ont été visés, parmi lesquels le repaire des renseignements militaires à Rafah qui a été réduit en cendres, grâce à l’action de deux lions issus du bataillon des candidats martyrs (katîbat al-istichhâdiyîn) au sein de Jund al-islam. On présentera les détails de cette opération grâce à la publication prochaine d’une vidéo, avec l’aide de Dieu.

Qu’Allah bénisse les efforts qui ont été déployés au cours de ces deux opérations – réponses urgentes et rapides à ces crimes, qui ont pris pour cibles les têtes pensantes de ceux-ci, dont les mains étaient imprégnées du sang des innocents, eux les traîtres qui [collaborent] avec l’ennemi. Dieu et les nobles tribus du Sinaï ont promis la vengeance étourdissante contre ces crimes monstrueux.
Nos poings ne cesseront pas de venger le sang qui a coulé et de protéger l’honneur bafoué jusqu’à ce que l’islam s’impose, que la charî’a règne, et que la justice prévale dans la terre du Nil (ard al-kinânat).
« Allah est souverain en son commandement mais la plupart des gens ne le savent pas ».
6 dhu al-qu’dat 1434 de l’hégire/11 septembre 2013.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *