Dahab, une île agricole au centre du Caire

« Agriculteur dans son champ au sud de l’île de Dahab. Au fond, les immeubles du quartier de Dar Al Salam.
© CPH. 12/02/18 »

Dahab est l’une des trois îles situées non loin du centre du Caire (avec Warraq et Qursaya), mais qui conservent un paysage en partie rural. Sur 2 km2, sur lesquels se concentrent 20 000 habitants qui se répartissent dans deux îlots d’urbanisation, au nord et au sud de l’île. La population n’a pu s’y installer de façon pérenne qu’à partir du début du XXe siècle avec la construction de l’ancien barrage d’Assouan (1902).

Tout en étant située entre deux quartiers péri-centraux du sud du Caire, Dar Al Salam à l’est, et El Monib à l’ouest, Dahab apparaît enclavée et isolée par rapport aux flux urbains. Cette impression est renforcée par la rareté des voitures sur l’île et l’absence de pont la desservant. Dahab reste néanmoins intégrée à la ville, notamment à travers la pluriactivité de ses habitants (emploi agricole sur l’île et artisanal en ville).

Dans un contexte de réaménagement du centre-ville du Caire, entre autres à des fins touristiques, l’île est toutefois soumise à une forte pression foncière, ce qui se manifeste par une multiplication des liaisons par bateaux avec les quartiers à proximité et une augmentation progressive du nombre de constructions (villas, immeubles, lieux de culte) sur l’île.

 

Corten Pérez Houis


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search